JDI L'IMMOBILIER À FRAIS RÉDUIT
25 juin

Pensez aux charges de copropriété si vous achetez un appartement en vente à Montmorency !

COMPOSITION Ordinateur - Maison

Vous aimeriez acheter un appartement à Montmorency ? En achetant aujourd’hui, vous profiterez encore de taux bas. Après quelques mois de hausse, les taux d’intérêt des crédits immobiliers sont aujourd’hui plus stables. Selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, la moyenne des taux s’est établie à 1,56 % en mai, hors assurance et toutes durées d’emprunt confondues. Pour rappel, il y a un an, à la même période, la moyenne s’établissait à 1,75 %. À n’en pas douter : les taux demeurent encore attractifs ! Seulement attention, depuis quelques mois, les prix augmentent : +2,1% dans le Val-d’Oise. Pour acheter dans de bonnes conditions, vous devrez donc être vigilant. Comme vous le savez, lorsqu’on achète un logement, on analyse tout. L’état de l’appartement est important, mais aussi celui de la copropriété et les charges.

La hausse des charges a eu lieu
Si vous achetez un logement pas cher à Montmorency, mais que les charges trimestrielles sont élevées, votre budget forcément en souffrira. Et c’est un point d’autant plus à surveiller que, l’association des responsables de copropriétés (ARC), a constaté qu’en 2016, les charges de copropriété sont reparties à la hausse. Globalement, les charges ont évolué de 3,9% alors qu’elles étaient restées pratiquement stables en 2015 (+0,7%) et avaient chuté en 2014 de 4,9%. Or, selon l’association de défense des copropriétaires, cette augmentation se situe bien au-dessus de l’inflation qui a été d’environ 0,5% au cours de cet exercice en fonction de la nature des dépenses.

Plusieurs raisons expliquent cela : le vieillissement du parc immobilier qui a entraîné une augmentation des sinistres donc des cotisations d’assurance (+82,2%). Les compagnies d’assurances n’hésitant pas en effet une fois un sinistre indemnisé à augmenter les tarifs. Les dépenses de gestion courantes (+47,9%), en forte augmentation, ainsi que celles de chauffage et d’eau chaude sanitaire (+41,4) sont également pointées du doigt. En réalité de nombreux postes sont en hausse : eau (+29,8%), gardiennage (+26,3%), entretien (+25,2%).

C.V. / Bazikpress © pict rider

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée